—  13 décembre 2017

J’ai proposé aujourd’hui à mon groupe politique la création d’une commission d’enquête ou spéciale relative aux allégations de contraventions et de mauvaise administration dans l’application du droit de l’Union concernant les contrôles et les procédures de certification des autorités brésiliennes concernant la production de viande fraîche destinée à l’exportation vers l’Union européenne.

Pour rappel, la Commission européenne a pris connaissance le 17 mars dernier des allégations de fraude et de corruption dans les installations de transformation de bœuf et de volaille au Brésil. Ceci fait suite à l’opération « Carne Fraca » menée par la police brésilienne et qui a mis en lumière les actions de 21 installations de transformation de viande bovine et de volaille au Brésil, exportant de la viande pourrie dont l’état de décomposition/altération était marqué, mais amélioré en utilisant des produits chimiques addictifs et moins chers comme l’eau et la farine de manioc. La Commission avait immédiatement demandé aux autorités brésiliennes de fournir d’urgence des informations détaillées sur l’ampleur de ces allégations, en particulier sur les produits exportés vers l’Union européenne, puis de suspendre immédiatement la certification des exportations vers l’UE pour les établissements impliqués dans la fraude.

Je souhaite m’assurer que la viande exportée du Brésil vers l’UE est conforme à nos règles sanitaires.