—  12 octobre 2015

Un peu plus d’un an après mon élection, j’étais de retour sur le terrain en Corse. 

En Haute Corse, j’ai pu rencontrer des agriculteurs membres d’une organisation de producteurs de la filière agrumes près de Bastia et Aléria. Nous avons travaillé et échange sur l’IGP Clémentine de Corse et les productions sous signe de qualité ainsi que sur les défis liés à l’insularité, notamment en matière de transport.

 20151009_155046 20151009_153901

J’ai souhaité également échanger avec les acteurs syndicaux et administratifs agricoles sur la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole commune, dont j’ai été le rapporteur, et sur les difficultés qu’ils rencontrent.

20151009_180905 20151010_095827

En Corse du Sud, je me suis rendu à la rencontre des acteurs économiques pour évoquer la situation de l’économie corse, toujours fragile. Enfin, j’ai pu lors d’une réunion publique échanger avec les élus locaux et les militants de ma famille politique sur les différentes crises auxquelles l’Europe fait face : crise migratoire, crise économique et crise agricole. Il est essentiel de faire un travail de pédagogie auprès des citoyens sur l’action au niveau européen et d’apporter des réponses claires et concrètes hors de tout populisme et raccourcis.

20151010_154820 20151010_171847

Je remercie les Corses pour leur accueil chaleureux et les échanges enrichissants et francs que nous avons pu avoir, si nécessaires et utiles pour la mission qui est la mienne de défendre les intérets francais et des citoyens de la circonscription Sud-Est à Bruxelles comme à Strasbourg.