—  28 avril 2016

Débats sur la stratégie de l’Union européenne pour la région alpine

Le 22 avril 2016, à l’Università degli studi de Turin, le Bureau d’information du Parlement européen de Marseille, qui couvre la circonscription du Sud-Est (Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse) et les Bureaux d’information du Parlement européen de Rome et Milan organisent une journée sur la Stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (SUERA), également connue sous le nom de « Région macro-alpine ». Ce débat a été organisé en partenariat avec la Représentation de la Commission européenne en Italie, l’Université de Turin et son Département Culture, Politique et Société, Europe Direct Turin et Città metropolitana de Turin.

L’Union européenne a élaboré cette stratégie pour, entre autres, promouvoir le développement durable et innovant de la région alpine, en tenant compte de ses spécificités.

Le débat portait sur comment favoriser le développement économique de la région alpine au bénéfice de tous ses acteurs et habitants, améliorer tous les moyens de communication tout en préservant son patrimoine naturel et culturel.

Ce débat a été l’occasion pour les acteurs locaux, notamment les chambres de commerce, les centres de recherche, les universités, les autorités locales et régionales, les associations et toutes les personnes intéressées, de rencontrer leurs députés européens et d’échanger leurs vues sur Stratégie de l’Union européenne pour la région alpine.

En présence des députés européens: Mercedes BRESSO, membre de la commission parlementaire Développement régional, rapporteur sur la Stratégie de l’Union européenne pour la région alpine , de la commission des affaires constitutionnelles et du Groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates ; Michel DANTIN, membre de la commission parlementaire Agriculture et du développement rural et du Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens) ; Etienne BLANC, Vice-président Région Auvergne Rhône-Alpes et Filippo BARBERA, Département CPS. Le débat a été modéré par Renato Willien (RAI).

Vous pouvez retrouver ci-après l’intégralité des débats séquencés en vidéo