Actus générales

[INTERVENTION] Réforme de la PAC – Chiche à la simplification et la modernisation mais le diable se cache dans les détails

—  22 février 2018

Chiche ! Je suis prêt à soutenir les propositions de réforme de la PAC mais nous devons obtenir au préalable plus de précisions sur le contenu des plans stratégiques nationaux !

J’ai demandé aujourd’hui à la DG AGRI de nous transmettre un plan stratégique type qu’elle propose de mettre en place dans le cadre de la nouvelle architecture de la PAC. On nous promet la simplificaiton et la modernisation. Le risque est néanmoins la distorsion de concurrence entre les agriculteurs, l’usine à gaz administratives, les apurements successifs pour les Etats membres et la perte de pouvoir des colégislateurs en matière de contrôle de la PAC au profit de relations bilatérales entre chaque Etat et la Commission européenne.

Le diable étant dans les détails, je souhaite juger sur pièce.

 

Plan Loup : le gouvernement français s’entête

—  19 février 2018

« Sans surprise, le gouvernement français confirme son entêtement et reste sourd aux appels des éleveurs et du monde rural. Des mois de consultation avec les organisations professionnelles qui n’ont pour résultat que la continuité d’une politique qui a été désastreuse pour tout le monde » a réagit Michel Dantin, Député européen du Sud-Est, à la suite de la publication du Plan loup 2018-2023.

« En cinq ans, le loup a fait plusieurs dizaines de milliers de victimes, un chiffre qui ne cesse de croitre. Les mesures de protection des troupeaux demeurent largement inefficaces. Pourtant, le gouvernement prévoit d’augmenter la population de loups de 360 à 500 spécimens sur le territoire. Nous devons nous attendre à des dommages collatéraux dès le printemps prochain ! », a alerté Michel Dantin.

« Cette politique est dépassée car le loup n’est plus menacé d’extinction aujourd’hui. En revanche, la population de loup et le niveau de dégâts enregistré par les éleveurs n’ont plus rien à voir avec ceux du début des années 2000. Les méthodes doivent donc évoluer comme l’autorise le droit européen. Rappelons que cette politique a un coût substantiel pour le contribuable : plus de 25 millions d’euros l’an dernier en moyens de protection et indemnisation des éleveurs. L’idéologie a pris le pas sur le réalisme ! », a-t-il ajouté.

« Mobilisé pour faire évoluer le cadre juridique européen, je suis à l’initiative d’une réunion interparlementaire le 15 mai prochain à Bruxelles, afin d’évoquer cette question en présence de députés européens, de parlementaires nationaux et du Commissaire européen à l’environnement Karmenu Vella », a conclu Michel Dantin.

[COMMUNIQUE DE PRESSE] Baisse du budget de la PAC : derrière la communication de la Commission se cachent des non-dits et de vrais enjeux

—  15 février 2018

La Commission européenne vient de présenter un catalogue d’options pour le futur cadre financier pluriannuel de l’Union européenne 2020 – 2027. Ces hypothèses de travail sont néanmoins peu réalistes : si le maintien des crédits de la PAC est un objectif que je partage, la baisse annoncée de 15 à 30% du budget agricole n’a qu’un seul but : effrayer les États membres et leurs agriculteurs en vue de leur faire avaler à terme une baisse moins importante mais néanmoins substantielle.

La PAC est certes l’un des premiers postes budgétaires européen, mais elle est également l’une des seule politiques qui n’a plus d’équivalent national ! La baisse des crédits européens ne sera pas compensée par des crédits nationaux.

La majorité des aides étant des aides aux revenus de 7 millions d’agriculteurs, c’est tout un secteur qui est sur le point d’être déstabilisé. Le secteur agricole est pourtant un de nos secteurs stratégiques : 22 millions de personnes travaillent de manière régulière dans le secteur agricole alors que le secteur agroalimentaire emploie près de 44 millions d’européens. En outre, l’UE exporte par an plus de 130 milliards d’euros de produits agricoles.

Disons franchement les conséquences futures de ces coupes radicales: des faillites d’exploitations, des territoires ruraux désertés et la souveraineté et la sécurité alimentaire des 500 millions de citoyens mise à mal.

Communication de la Commission européenne : https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/communication-new-modern-multiannual-financial-framework_fr.pdf

Infographie : https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/what-kind-of-europe-for-our-future_fr.pdf

 

[COMMUNIQUE] Position commune des députés PPE du Sud de l’Europe sur le futur de la PAC

—  15 février 2018

A mon initiative, j’ai remis avec ma collègue Esther HERRANZ GARCIA, une première position des pays du Sud de l’Europe sur la future politique agricole commune au rapporteur du Parlement européen Herbert DORFMANN. Se fondant sur la position du PPE adoptée le 4 septembre dernier, dont j’étais l’un des rédacteurs, nous avons souhaité à la fois répondre aux premières propositions de la Commission européenne et mettre en avant les spécificités méditerranéennes.

MEDAGRI POSITION ON THE FUTURE OF THE CAP

[VOTE] Instauration d’une commission glyphosate au Parlement : je voterai contre !

—  6 février 2018

« La commission spéciale glyphosate est un tambour pour faire du bruit, certainement pas pour améliorer la santé des citoyens européens », a déclaré Michel Dantin, Député européen.

Mardi 6 février, les députés européens se prononceront en session plénière du parlement sur l’instauration d’une commission spéciale concernant la procédure d’autorisation des pesticides, en réponse aux inquiétudes suite à la ré-autorisation du glyphosate pour cinq ans.

« Les promoteurs de cette commission spéciale ont un train de retard car la Commission européenne va proposer au printemps des règles révisées de la procédure d’autorisation des pesticides dans l’UE », rappelle Michel Dantin.

« Les conclusions d’une telle commission n’interviendraient pas avant la fin 2018, en décalage total avec notre travail parlementaire », a-t-il ajouté.

La Commission a lancé une consultation publique le 23 janvier dernier sur « la transparence et la durabilité de l’évaluation des risques de l’Union dans la chaîne alimentaire », qui sera suivie d’une proposition législative en mai 2018.

(suite…)

[COMMUNICATION] Lettre info n°16

—  1 février 2018

Retrouvez ma dernière lettre d’information parlementaire N°16 – janvier 2018


Twitter

#FutureofCAP - Chiche! Je suis prêt à soutenir propositions de réforme de la PAC mais nous devons obtenir plus préc… https://t.co/jnMcoACjJw

Présentation Future #PAC & nouveau modèle de mise en oeuvre : simplification et modernisation annoncée Chiche ! J… https://t.co/flQSfV8vQ2