Actus générales

Deuxième réunion de travail dans le cadre de ma mission de réflexion sur le future de la PAC

—  28 septembre 2016

Hier, s’est tenue la deuxième réunion du groupe travail ad hoc du PPE sur le futur de la Politique Agricole Commune que je co-préside avec le ministre fédéral de l’Agriculture Christian Schmidt.

14492486_1073444382692438_8236899435621399517_nSuite à un échange de vues avec le Commissaire Phil HOGAN sur l’actualité agricole de révision du cadre financier pluriannuel, de simplification de la PAC et de crises en cours, nous avons travaillé sur le thème de la résilience des secteurs agricoles face aux différents risques, qu’ils soient climatiques, sanitaires ou économiques.

Pour une agriculture française, forte et conquérante

—  16 septembre 2016

Chers amis,

J’ai décidé de m’engager auprès de François Fillon dans le cadre des primaires de la droite et du centre.

François Fillon est, à mes yeux, le seul à dresser un constat sans concession de la situation économique et sociale française et à faire des propositions sérieuses, concrètes et chiffrées. Les Françaises et Français souffrent depuis trop longtemps du coût des crises non résolues, des réformes avortées et des renoncements des décideurs publics. Il est enfin temps de mettre un terme à ce déclin annoncé !

Hier, François Fillon a présenté au SPACE son programme agricole. J’ai pris toute ma part dans le processus de rédaction de ce projet aux termes de nombreux échanges et retours du terrain. Il reflète le plus fidèlement les attentes des agriculteurs et me semble le plus abouti et le plus complet à ce jour.

L’enjeu n’en est pas moins de rétablir le rang de l’agriculture française en Europe et dans le monde !

Ce programme propose de permettre à l’agriculture française de développer une véritable stratégie au sein de la politique agricole commune qu’elle aurait inspirée au préalable à ses partenaires européens.

Cette stratégie forte et conquérante remettra l’agriculteur, en tant qu’entrepreneur, au centre de son activité, débarrassé du carcan des normes inutiles ajoutées aux législations européennes. Elle proposera de protéger les agriculteurs de la variabilité des prix agricoles et de l’accroissement des aléas climatiques et sanitaires par une véritable politique publique de gestion des risques et des crises. Elle permettra aux agriculteurs d’augmenter leurs marges en encadrant les négociations entre les producteurs, les industriels et les distributeurs au sein de la chaine d’approvisionnement alimentaire et en renforçant l’organisation et le regroupement des agriculteurs au sein des filières. Enfin, cette stratégie fera le pari de l’innovation et de la modernité.

La politique agricole commune doit être le cadre où s’épanouit la stratégie française, mais ce cadre doit être taillé pour notre agriculture et nos agriculteurs ! Aussi est-il essentiel que la France ait pour priorité d’inspirer et de concevoir la prochaine réforme. L’Europe se doit de défendre ses agriculteurs, via le maintien de son soutien au secteur agricole, la préférence communautaire, la gestion des risques et une réforme d’envergure du droit de la concurrence.

Je vous invite à prendre connaissance de ce programme (en cliquant sur le lien ci-après ou bien sur la photo ci-dessous)  Pour une agriculture française forte et conquérante et à le diffuser largement au sein de vos réseaux et auprès des agriculteurs qui sont au cœur de ce projet.
Très sincèrement,

Michel DANTIN

Stratégie macro-régionale alpine : un instrument privilégié au service des territoires

—  13 septembre 2016

Les députés européens ont adopté aujourd’hui leur position sur la stratégie macro-régionale alpine (SUERA), dont l’objectif est de mieux articuler la répartition des fonds structurels européens et des financements nationaux et régionaux entre sept pays européens, dont cinq États membres de l’Union européenne et 48 régions, afin de renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale du massif alpin.

« Les stratégies macro-régionales apportent une véritable valeur ajoutée européenne en permettant de coordonner les initiatives de villes et de régions issues de différents pays et qui partagent un massif, un fleuve ou encore un bassin maritime. Sans créer de bureaucratie inutile, elles constituent un instrument privilégié au service des territoires pour répondre à certains défis communs qui dépassent les frontières nationales », a expliqué Marc Joulaud, député européen (LR, PPE, Fr), membre de la commission du Développement régional au Parlement européen.

« La montagne crée trop souvent des barrières supplémentaires au travail en commun ! Avec cette nouvelle stratégie, elle unira les citoyens alpins pour relever plusieurs défis, notamment en termes d’interconnexions en matière de transports et de couverture numérique, d’innovation et d’adaptation au changement climatique. Cette stratégie doit rester un outil utilisé par les villes et les régions alpines qui souhaitent développer ensemble des projets concrets, un territoire équilibré et répondre aux aspirations des populations locales », a déclaré Michel Dantin, député européen (LR, PPE, Fr) et maire de Chambéry. (suite…)

Mon interview sur la crise du lait – « Il n’y a aucun consensus en Europe pour traiter la crise du lait » (L’Opinion – 31/08)

—  1 septembre 2016

L’Opinion – Emmanuelle Ducros – 31 Août 2016 à 17h31

La surproduction de lait en Europe n’est que de 2 à 3%… Mais cela suffit à déséquilibrer le marché. Les producteurs de lait fournisseurs de Lactalis ont trouvé un accord avec la multinationale. Elle a accepté de rehausser un peu le prix auquel elle paie le lait, même si ce prix reste en deçà des coûts de production. Pour autant, la crise du lait n’est pas réglée, ni en France ni en Europe. Pour Michel Dantin, député et membre de la commission Agri du Parlement européen, la faute en incombe en grande partie aux institutions et aux Etats européens qui ne parviennent pas à se mettre d’accord sur des moyens d’action.

Comment voit-on la crise du lait depuis Bruxelles ?

On ne voit pas une crise française, mais une crise européenne et mondiale liée à la surproduction. À part ce constat, il n’y a aucun consensus depuis un an. Ni de la part des acteurs économiques, ni du Conseil des ministres, ni du Parlement. Encore que, celui-ci, via la commission Agri dont je suis membre, est peut-être celui qui affiche la plus grande cohérence et demande sans cesse au commissaire à l’Agriculture, l’irlandais Phil Hogan, une gestion plus rigoureuse de la production.

La Commission, et singulièrement le commissaire à l’Agriculture Phil Hogan ont été très critiqués dans leur gestion de la crise. À raison selon vous ?

La Commission a certes mis longtemps à reconnaître la crise, mais elle se heurte aujourd’hui à l’opposition des États lorsqu’elle propose des outils pour l’endiguer. Faute de position claire de leur part, il lui est difficile d’élaborer une politique. Les demandes faites par certains États sont aussitôt et systématiquement contestées par d’autres… On ne sait pas où commencer. Pour être juste, si Phil Hogan a mis longtemps à prendre conscience de la crise, il n’est pas resté inactif pour autant. Il a bien vendu l’agriculture européenne dans le monde. En 2015, nos exportations ont augmenté de 6 % malgré l’embargo russe. C’est loin d’être négligeable.

(suite…)

Mon intervention du 31 août 2016 sur les mesures de crise dites du Paquet Lait III

—  31 août 2016

Je suis intervenu en tant que rapporteur pour le Parlement sur les mesures de mise en œuvre du Paquet Lait III. Cette série de mesure annoncée en juillet dernier pour faire face à la crise laitière propose une enveloppe de 500 millions d’euros : 150 millions d’euros pour réduire la production laitière et 350 millions d’euros d’aide à l’ajustement du secteur de l’élevage. Suite à la présentation de la Commission des détails des différents actes, j’ai posé diverses questions techniques et dénoncé la tendance à la renationalisation de la politique agricole commune.

Pour retrouver l’intégralité du débat (à partir de 17h) : http://www.europarl.europa.eu/ep-live…


Twitter

2ème reunion du groupe de travail @PPE sur le futur de la #PAC avec @PhilHoganEU sur le thème de la #résilience de… https://t.co/Unb9h1n3tz

@VilledeChambery Merci à tous les agents de la ville et de l État qui ont permis le bon déroulement sécurisé de la braderie dans le centre.